biogaz-gaz-transition-énergétique.

Le biogaz serait il l’alternative au gaz avec la transition énergétique ?

La transition énergétique c’est quoi?

La transition énergétique (ou transition écologique) désigne le passage d’un système énergétique qui repose essentiellement sur l’utilisation des énergies fossiles, épuisables et émettrices de gaz à effet de serre (que sont le pétrole, le charbon et le gaz), vers un bouquet énergétique donnant la part belle aux énergies renouvelables dont le biogaz, et à l’efficacité énergétique.

Le gaz naturel et son rôle dans la transition énergétique

Le gaz naturel est une énergie fossile, qui est utilisé pour le chauffage et participe à la production d’électricité. Cette utilisation fait bien évidemment l’objet de débat surtout dans un contexte de transition énergétique. Ainsi, le gaz n’est pas apprécié de tout le monde. Et, d’aucuns vont jusqu’à souhaiter sa disparition alors que d’autres en vantent au contraire ses mérites.

En effet, le gaz est disponible en grande quantité et permet de produire de l’électricité de manière continue et permanente. C’est là tout l’avantage qu’il présente. En effet, l’électricité étant difficilement stockable, il est presque impossible de compter sur les énergies renouvelables pour alimenter un pays à 100%. Ces dernières ne sont pas figées et sont soumises aux intempéries tels que le vent, la pluie, le soleil entre autres. Le gaz peut donc entrer en complémentarité avec les énergies vertes. Il peut aussi se poser comme une énergie de substitution pour les régions du monde fonctionnant majoritairement au charbon et au pétrole.

Le gaz naturel, un pollueur?

Il serait l’énergie fossile la plus propre. Malgré le fait qu’il contribue au réchauffement climatique, le gaz est moins polluant que le pétrole et le charbon. En effet, En effet, d’après l’Agence De l’Environnement et de Maîtrise de l’Energie (Ademe), une centrale à charbon rejette 1060 g de CO2/kWh, une centrale au fioul 730 g de CO2/kWh quand une centrale à gaz n’en émet seulement 418. Pour autant son bilan carbone est loin d’être neutre. Il émet bien plus de gaz à effet de serre que l’énergie nucléaire (6 g de CO2/kWh) ou que les énergies renouvelables comme l’éolien (6 g de CO2/kWh) ou l’hydraulique (7 g de CO2/kWh).

Le gaz faiblement utilisé dans l’électricité

Point besoin de s’alarmer. En effet, l’utilisation du gaz naturel pour faire de l’électricité est très limitée en France. Selon RTE, en 2016, il a participé à la production d’électricité à hauteur de 6,6%. En effet, le mix énergétique français est soutenu par l’électricité d’origine nucléaire (72,3% en 2016) et les énergies renouvelables (19,1% en 2016). Il est plutôt utilisé pour le chauffage, la cuisson… Et, selon GRDF, le distributeur français de gaz, on compte, en France, 11 millions de foyers raccordés au réseau.

Le biogaz, une énergie verte ?

Le biogaz est quant à lui, une énergie verte obtenue à partir de la fermentation de matières organiques dans un environnement privé d’oxygène. On appelle ce procédé « la méthanisation ». Il se produit de manière naturelle dans la nature (marais, rizière…), et même dans les décharges !

Au tout début de l’histoire, le biogaz était envisagé comme un simple produit issu du traitement des déchets. Mais depuis, le biogaz a révélé tout son potentiel. Il est entré au panthéon des énergies renouvelables, catégorie « biomasse énergie ». Et, ce, au côté du solaire, de l’hydroélectricité, de l’éolien…

Le biogaz serait-il une alternative au gaz naturel?

La France s’est fixé l’objectif de 23% d’énergies renouvelables dans son mix énergétique en 2020. Egalement, 58% de l’énergie renouvelable devrait être issue de la biomasse, qui produira 11% du total de l’électricité renouvelable, 83% du total de la chaleur renouvelable, et plus de 90% de l’énergie renouvelable mise en œuvre dans le secteur du transport.

Du fait des nombreuses utilisations du gaz naturel par les Français, les acteurs du gaz se lancent peu à peu vers des mesures de transition énergétique. Ainsi, il est possible à partir de déchets organiques, souvent agricoles, de créer du biogaz, un gaz vert, plus garant de l’environnement.  Ainsi de plus en plus de fournisseurs proposent des offres vertes au grand bonheur des consommateurs. Ces derniers étant maintenant écoresponsables, comparent en plus des prix, les offres vertes des fournisseurs.

Donc il est plus judicieux de recourir à des comparateurs d’energie. Ceci vous permet non seulement de comparer les prix mais également de choisir votre type d’énergie.

Categorie
Tags
Share via
Copy link
Powered by Social Snap